Share This Post

Regards

Alma Nungarrayi Granites

Le rĂȘve des sept sƓurs, Alma Nungarrayi Granites

Les peintures d’Alma Granites sont de nature duale, d’une part elle rĂ©pond Ă  la nĂ©cessitĂ© de la transmission d’un jukurrpa /dreaming hĂ©ritĂ© de son pĂšre et lĂ©guĂ© aux jeunes gĂ©nĂ©rations, et de l’autre, elle expĂ©rimente toutes les possibilitĂ©s plastiques de l’acrylique employant Ă©gouttage, projections et applications avec les mains.

Issue d’une famille d’artiste, elle a assistĂ© Ă  l’émergence de la peinture acrylique dans le centre de l’Australie avec la figure paternelle de Paddy Sims qui fut  invitĂ© par Jean-Hubert Martin Ă  composer l’immense peinture au sol Ă  la Villette lors des Magiciens de la Terre en 1988, et mais aussi sa mĂšre,  Bessie Nakamarra Sims pionniĂšre en tant que peintre-femme aborigĂšne. Fructifiant cet hĂ©ritage, le style de peinture d’Alma s’est progressivement dĂ©tournĂ© de l’austĂ©ritĂ© primaire des teintes ocres et terreuses des premiĂšres peintures pour des couleurs vives aux nuances subtiles et des tons clairs afin d’exprimer son rĂȘve.

Jukurrpa 

Le jukurrpa c’est beaucoup plus que de simples histoires qui ont pour sujet la crĂ©ation du monde ou la formation des paysages. LĂ  oĂč ces esprits se sont arrĂȘtĂ©s, ils ont crĂ©Ă© des lacs, des collines, des riviĂšres
 Une fois leur crĂ©ation terminĂ©e, les Esprits des ancĂȘtres ont de nouveau changĂ© d’apparence pour se transformer en animal, en Ă©toile ou en colline. Ces lieux deviennent alors sacrĂ©s pour tous les AborigĂšnes et des cĂ©rĂ©monies y prennent place. Pour les AborigĂšnes, le passĂ© est toujours vivant et vital encore aujourd’hui et il le restera dans le futur. Les esprits des ancĂȘtres et leurs pouvoirs n’ont pas disparu et sont prĂ©sents dans les formes qu’ils ont prit.

Chaque tribu aborigĂšne possĂšde son rĂȘve qui lui ait transmis de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration et il existe autant de tribu que de rĂȘves, mĂȘme si certaines lĂ©gendes se retrouvent dans plusieurs rĂȘves. Certains rĂȘves sont affaires de femmes ou d’hommes et ne sont alors transmis et initiĂ© que par l’un ou l’autre. La plupart des rĂȘves Ă©manent du rĂȘve du chien gĂ©ant ou du serpent gĂ©ant mais chacun est unique.

Dans la vision du monde aborigĂšne, tous les Ă©vĂ©nements de la vie qui se produisent Ă  un endroit particulier laissent derriĂšre eux un rĂ©sidu de vibration dans la terre, comme les plantes laissent une image d’elles-mĂȘmes Ă  travers les graines. La forme de la terre, ses montagnes, rochers, ses lits de riviĂšres et ses trous d’eau sont autant de vibrations invisibles en Ă©cho aux Ă©vĂ©nements qui ont eu lieu Ă  ces endroits durant la crĂ©ation. Tout dans le monde naturel est une empreinte symbolique des esprits ancestraux dont les actions ont crĂ©Ă© le monde d’aujourd’hui.

Le jukurrpa ou rĂȘve de prĂ©dilection des peintures d’Alma Granites est le rĂȘve des sept sƓurs ou Yanjilpirri  / Napaljarri-Warnu. Une des versions de cette histoire relate comment sept sƓurs Napaljarri se firent surprendre par un homme Jakamarra qui succomba Ă  leurs charmes et les poursuivit de ses ardeurs. En prises Ă  une frĂ©nĂ©sie, elles s’enflammĂšrent avant de rejoindre les cieux pour devenir la constellation des plĂ©iades. Jakamarra, Ă©chauffĂ© par cette quĂȘte impossible, se mĂ©tamorphosa Ă©galement en Ă©toile, Sirius, derniĂšre Ă©toile Ă  apparaitre dans le ciel avant l’aurore.

Les noms des personnages divisent chaque individu sous huit familles. Elle est la base essentielle de la transmission du jukurrpa et consĂ©quement des droits sur les sites, et l’autoritĂ© de les peindre. Ainsi l’histoire rĂ©fĂšre non seulement Ă  un mythe prohibant l’inceste, les Jakamarra sont les petit-fils des Napaljarri, mais Ă©galement Ă  des routes traversant l’Australie sur des milliers de kilomĂštres, ponctuĂ©es de sites tels que des points d’eau, des formations rocheuses spectaculaires, ou simplement  des lieux connus pour l’abondance des baies sauvages, yakajiri. Cette dynamique entre mythe et gĂ©ographie constitue un champ de rĂ©fĂ©rence infini pour l’artiste aborigĂšne dont l’inspiration principale est cette expĂ©rience de la visite ces sites, souvent sacrĂ© et Ă  l’accĂšs interdit, et pour lequel sa peinture constitue une rĂ©miniscence.


Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :