Pratiques

Wang Maozhai application taijiquan Wu

Wang Maozhai

Wang Maozhai Ă©tait l’un des trois principaux disciples de Wu Quanyou du taijiquan de style Wu . Lorsque le fils de Wu Quanyou, Wu Jianquan dĂ©mĂ©nagea de PĂ©kin Ă  Shanghai en 1928, il resta Ă  la tĂŞte de l’Ă©cole de PĂ©kin de style Wu. Il fut, en 1928, le fondateur de l’association de taijiquan de Beijing Tai Miao. En 1929, le premier livre documentaire sur le taijiquan de style Wu a Ă©tĂ© publiĂ© par Wu Jianquan, Wang Maozhai et Guo Fen. Son principal disciple fut Yang Yuting.

Read More
Beynac-et-Cazenac le 19 mars 2022, photographie de Dominique Clergue

Cheminements

La pratique n’est pas censĂ©e ĂŞtre une performance consistant Ă  se concentrer sur le fait de bien faire les choses pour atteindre un objectif. C’est le voyage, pas la destination. Faire beaucoup d’erreurs est typique. Savoir les corriger est une discipline. Nous en tirons profit pendant que nous le faisons et nous nous amĂ©liorons en nous appliquant mentalement et physiquement chaque jour dans la pratique.

Read More
Temple de marbre blanc dédié au Guerrier Parfait Montagne du Cheval Blanc

Souplesse, douceur, quiétude et vacuité

On doit prendre la douceur et la bonté comme fondation. Douceur cependant ne signifie pas négligence, rigueur ne signifie pas raideur. Le dur et le doux se soutiennent mutuellement, et sont ainsi effectifs et jamais interrompus. La raison pour laquelle cela ne peut être appelé ni dur ni doux est qu’il s’agit d’un tout indivisible et intégral.

Read More
B.K.S. Iyengar

Samadhi

John Sankaramangalam, ancien directeur du Film and Television Institute of India, a réalisé ce film sur le célèbre représentant du yoga B.K.S. Iyengar en 1977. Tout au long du film, on peut voir Iyengar, 59 ans, enseigner différentes asanas aux étudiants avec des chants sanskrits dans la partition de fond. Le célèbre directeur musical et sitariste Bhaskar Chandavarkar a composé la musique de ce film.

Read More
Arpenter les Ă©toiles de la Grande Ourse

Le pas de Yu

Le Pas de Yu est la danse qui permet de canaliser et d’accueillir les forces des Esprits des Eaux et des Monts et, par consĂ©quent, de favoriser la tombĂ©e modĂ©rĂ©e de la pluie afin de vaincre la sĂ©cheresse. La connexion avec les Esprits des Eaux et des Monts contribue Ă©galement Ă  intĂ©grer en nous les propriĂ©tĂ©s des forces de ceux-ci : l’adaptation et la tempĂ©rance de notre comportement (Eaux), ainsi que la rĂ©sistance et la force de persuasion face Ă  toute Ă©preuve de notre vie (Monts).

Read More
Yang Chengfu avec sa femme et trois de ses fils Yang Zhen Guo, Yang Zhenming et Yang Zhenji

Considérations sur la pratique du taijiquan

Au dĂ©but de l’apprentissage du Tai Chi Chuan, la forme est d’abord pratiquĂ©e. Par Ă©tude de la forme, on entend la mĂ©morisation et l’imitation minutieuses des diffĂ©rentes positions sous la direction d’un maĂ®tre. Les Ă©lèves doivent se concentrer sur l’apaisement de leur Qi et sur la mĂ©morisation, l’analyse et l’imitation calmement des positions. (… ) Lors de l’entraĂ®nement, il faut se concentrer sur les mouvements corrects. Lorsqu’on maĂ®trise une position, on passe Ă  la suivante de cette manière, on prend progressivement la forme complète. — Yang Chengfu

Read More
Bambous

Articulations

Les articulations sont des portes, les fermer et les ouvrir est ce qui donne au corps la flexibilitĂ©, la force et la capacitĂ© de dĂ©placer le souffle Ă  l’intĂ©rieur de tout le corps. Dans l’immobilitĂ©, le qì stagne, dans le mouvement, le qì coule. Les muscles ne sont pas utilisĂ©s de manière excessive pour forcer le corps Ă  s’ouvrir et Ă  se fermer, tout comme l’inspiration et l’expiration de la respiration ne sont pas utilisĂ©es pour pousser ou tirer le qì.

Read More
Maître Yuan Xiu Gang explique la pratique de zhan zhuang

Se tenir debout comme un pieu

Un vieil adage chinois dit que Cent exercices ne valent pas se tenir debout comme un pieu. Zhan zhuang est l’exercice de qi qong le plus connu, apprĂ©ciĂ© et rĂ©pandu, et il est utilisĂ© dans de nombreux contextes. En Chine, il est pratiquĂ© dans les Ă©coles, les casernes et mĂŞme les hĂ´pitaux. Dans la pratique martiale, il est donc irremplaçable pour augmenter l’enracinement, le relâchement, le lâchĂ© et la force interne.

Read More