Pratiques

Orioles de Bai Juyi

Poème de Bai Juyi calligrafié par Nangong Yanxiaoer.

Considérations sur la pratique du taijiquan

Au début de l'apprentissage du Tai Chi Chuan, la forme est d'abord pratiquée. Par étude de la forme, on entend la mémorisation et l'imitation minutieuses des différentes positions sous la direction d'un maître. Les élèves doivent se concentrer sur l'apaisement de leur Qi et sur la mémorisation, l'analyse et l'imitation calmement des positions. (... ) Lors de l'entraînement, il faut se concentrer sur les mouvements corrects. Lorsqu'on maîtrise une position, on passe à la suivante de cette manière, on prend progressivement la forme complète. — Yang Chengfu

Articulations

Les articulations sont des portes, les fermer et les ouvrir est ce qui donne au corps la flexibilité, la force et la capacité de déplacer le souffle à l'intérieur de tout le corps. Dans l'immobilité, le qì stagne, dans le mouvement, le qì coule. Les muscles ne sont pas utilisés de manière excessive pour forcer le corps à s'ouvrir et à se fermer, tout comme l'inspiration et l'expiration de la respiration ne sont pas utilisées pour pousser ou tirer le qì.

Se tenir debout comme un pieu

Un vieil adage chinois dit que Cent exercices ne valent pas se tenir debout comme un pieu. Zhan zhuang est l'exercice de qi qong le plus connu, apprécié et répandu, et il est utilisé dans de nombreux contextes. En Chine, il est pratiqué dans les écoles, les casernes et même les hôpitaux. Dans la pratique martiale, il est donc irremplaçable pour augmenter l'enracinement, le relâchement, le lâché et la force interne.

Mouvoir la conscience

Pratiquer le qi gong ce n'est pas pratiquer des postures statiques et des mouvements dynamiques. C'est la conscience de l'esprit qui dirige le souffle du corps dans l'actualisation du taiji en tant qu'expressions variées du yin~yang.

Le taijiquan comme traitement de la maladie de Parkinson

Les dernières recherches montrent que l'entraînement au taijiquan est propice au traitement de la maladie de Parkinson et à la prévention de la maladie d'Alzheimer. Le professeur Shengdi Chen du département de neurologie de l'hôpital Ruijin de l'école de médecine de l'université Jiao Tong de Shanghai vient de publier des articles dans les revues médicales internationales faisant autorité, Translational Neurodegeneration and Alzheimer's & Dementia, indiquant que l'entraînement à long terme du taijiquan peut améliorer efficacement le symptôme moteur chez les patients atteints de la maladie de Parkinson et retarder considérablement le déclin cognitif chez les patients atteints de troubles cognitifs légers.

Boxe

Le poing, quán désigne aussi un style de boxe lorsqu'il est attaché au reste du nom d'un style. Certains différencient ceux qui pratiquent des applications martiales de ceux qui ne le font pas en disant qu'il n'y a pas de quán dans leur tàijí. Mais on peut voir plus loin que cela. Plutôt que de simplement signifier boxe, quán implique un art qui peut conduire une personne vers le développement personnel et éventuellement la croissance spirituelle grâce à l'étude de la boxe.

Méditation printanière

La méditation printanière est un moment agréable. Les oiseaux sont revenus et leurs nids fleurissent d'une nouvelle vie. Asseyez-vous tranquillement pendant un moment et « écoutez simplement » leurs chansons avec tout votre corps et votre esprit. Si l'esprit s'interroge, ramenez-le doucement. Restez présent. Soyez le printemps. Alors que nous nous perdons généralement dans les pensées incessantes que nous générons, et guidés par nos émotions, tout un monde plus grand que nous prospère éternellement.

Contenir la poitrine et tirer le dos

Le deuxième des dix principes essentiels du taijiquan rédigés par Chen Weiming sous la dictée de Yang Chengfu.

La pratique du qi gong

Le qi gong est une pratique quotidienne pour remédier à nos déséquilibres énergétiques résultant de fluctuations de notre inactivité ou de surmenage. Le souffle est reconstitué en tonifiant les essences et en cultivant l'esprit. En termes simples, cela signifie mouvoir le corps et calmer l'esprit pour favoriser ou restreindre le flux énergétique.

En apprécier la lenteur

Comme l’arbre, la tortue, qui vit sur Terre depuis 250 millions d’années, nous prouve qu’un modèle de lenteur peut également être durable et que pérennité n’est pas toujours synonyme d’accélération. Tout le règne végétal devient silencieux en hiver pour se préparer à accueillir le printemps. Un temps ralenti, figé, sans être mort pour autant. Dans nos vies trépidantes, les durées d’acceptation du silence se rétrécissent sans cesse.

Pratiques martiales à Shanghai

L’art martial chinois est relié à toute une culture, c’est un héritage millénaire destiné à nous élever dans ce que nous sommes. Son origine remonte à plus de 4000 ans, et il est plus que jamais d’actualité au 21e siècle, parce que son but dépasse largement la notion du combat : c’est un outil pour la connaissance. C'est inspirant de regarder celles et ceux qui en ont fait un chemin de vie.