Fleurs et paysages de Soong May-ling

Portrait de Soong May-ling

Soong May-ling est surtout connu comme l’épouse de Tchang Kaï-chek, ce qui lui a valu d’être d’abord la Première dame de la république de Chine, puis celle de Taïwan. Mais elle fut également une artiste peintre reconnue. L’un de ses professeurs de peinture fut Cheng Man Ching.

Les plaisirs et les jours

Paysage savignacois, photographie de Dominique Clergue

« Ce calendrier des Plaisirs et des Jours marque et les heures de la nature par d’harmonieux tableaux du ciel, de la mer, des bois, et les heures humaines par des portraits fidèles et des peintures de genre, d’un fini merveilleux. Marcel Proust se plaît également à décrire la splendeur désolée du soleil couchant et les vanités agitées d’une âme snob. Il excelle à conter les douleurs élégantes, les souffrances artificielles, qui égalent pour le moins en cruauté celles que la nature nous accorde avec une prodigalité maternelle. » — Anatole France, Préface

Intérieurs chinois

Intérieurs chinois, détail, Robert Van der Hilst

Robert van der Hilst, né à Amsterdam en 1940, poursuit – à côté de son travail de journaliste (entre autres pour Merian, Stern, Geo) – le sujet des intérieurs à l’étranger. Ses premiers travaux sont nés dans les années 70 au Mexique, et ont été suivis par d’autres projets photographiques à Cuba à partir de 2001, puis à partir de 2004 dans différentes provinces chinoises ainsi qu’au Japon.

Feng Zikai

Portrait de Feng Zikai

Illustrateur, fondateur de la bande-dessinée chinoise manhua, peintre, calligraphe et écrivain, Feng Zikai reste peu connu en France, Couleur de nuage est le seul de ses écrits traduit en français. Amoureux des chats, Feng Zikai les invitait souvent dans ses illustrations, où l’on retrouve aussi ses autres sujets de prédilection : le thé, les saules et les enfants, nous plongeant ainsi dans la vie traditionnelle chinoise.

Fabienne Verdier

Portrait de Fabienne Verdier

Fabienne Verdier (née en 1962 à Paris, France) est une peintre abstraite française qui explore le dynamisme des forces de la nature à travers sa connaissance des techniques et des traditions de l’art occidental et oriental. Verdier peint verticalement à l’encre, debout directement sur ses châssis avec des pinceaux géants et des outils de son invention suspendus au plafond de son atelier. L’œuvre de Verdier combine les aspects orientaux d’unité, de spontanéité et d’ascèse avec la ligne, l’action et l’expression de la peinture occidentale. J

Impressions de montagne et d’eau

Impressions de montagne et d’eau

Un vieil homme, maître de musique, tombe malade. Il est recueilli par un jeune garçon à qui il enseigne l’art du luth pendant sa convalescence… L’enfant progresse. Ils partent en bateau dans un paysage de brumes : rencontre d’oiseaux, de singes. Le maître dit adieu à l’enfant, lui donne son luth et disparaît. L’enfant le cherche et on voit le vieillard s’éloigner. Sur une montagne, l’enfant joue du luth. Un petit bateau à voile s’éloigne, suivi par un aigle.

Zhu Tao

Pins et pagodes, détail, Zhu Tao

L’existence d’un art doit être soutenue par une culture, et la réalisation d’un art doit être motivée par une croyance. Tous les artistes qui ont fait de grandes réalisations doivent consciemment ou inconsciemment embrasser une croyance culturelle et une pensée esthétique. Zhu Tao est un tel artiste. Il hérite sincèrement de l’essence de la culture traditionnelle et se consacre au développement de la peinture à main levée de fleurs et d’oiseaux, reliant le passé et l’avenir.

Les pins de Tong Zhijun

Pins, Tong Zhijun

« Vous devez endurer la solitude du peintre et être calme avant de pouvoir peindre vos sentiments. Ce n’est qu’après mûre réflexion que vous pouvez dessiner une peinture qui touche vraiment le cœur des gens.  » |— Tong Zhijun

Hiramatsu Reiji

Impression Étretat, détail, Hiramatsu Reiji

Hiramatsu Reiji peintre japonais né à Tokyo en 1941, visite Paris pour la première fois en 1994 et découvre les Nymphéas à l’Orangerie. Il se plaît alors à marcher sur les traces du maître français dont il visite le jardin de Monet à Giverny. Hiramatsu eut l’impression de se trouver face à des paravents ou des panneaux décoratifs japonais. Ému et bouleversé par la beauté de cette œuvre, il décide de partir sur les traces de Monet, à la recherche de sa pensée et de son art. Il se rend en France à plusieurs reprises et effectue de longs séjours à Giverny où il exécute sans relâche des croquis du bassin aux nymphéas.

Le village de Chengkan

Architecture de la dynastie Ming dans le village de Chengkan

Le village de Chengkan est un magnifique village montrant l’architecture traditionnelle des villages du sud du Yangzi. Chengkan offre une plongée dans le passé de l’Anhui.

Reza Hedayat

Sans-titre 17, acrylique sur toile, Reza Hedayat

Reza Hedayat est né le 14 juin 1966 dans le petit village de Nazem Abad situé dans la ville de Ghorveh dans la province du Kurdestan en Iran. Il est allé à l’école primaire à Nazem Abad mais a déménagé dans la ville de Ghorveh pour le collège et le lycée et a obtenu son diplôme en 1984. En 1990, il entre à l’Université d’art de Téhéran et obtient son baccalauréat en peinture en 1994. En 1996, il a été accepté pour le programme post-universitaire de peinture dont il a obtenu en 1999 une maîtrise ès arts en peinture. Il est employé par l’Université de Sooreh depuis 1996 en tant que dessinateur

Temple Chenghuang

Temple Chenghuang

Le temple de la ville de l’ancienne ville de Pingyao est un temple taoïste. Le temple se compose de trois temples séparés sur un complexe, couvrant plus de 7 300 mètres carrés.