Regards

L’empreinte du visible

Né en Hongrie en 1933, Alexandre Hollan s’est installé à Paris en 1956. Il développe depuis plus de cinquante ans une œuvre très profonde qu’il nomme sa « Recherche ». Une recherche de la vibration invisible des arbres et des choses : aller jusqu’aux limites du « visible » pour rejoindre la vraie nature de ce qu’il regarde.

Les robes dragon

Le rituel de broder des motifs de dragon sur la robe de l'empereur, cependant, remonte à la dynastie des Zhou (11e siècle-256 av. J.C.). Mais il a fallu attendre la dynastie des Qing (1644-1911) pour qu’on l’appelle « robes du dragon » et qu’elle devienne une partie du système de tenue officielle. La robe brodée avec des motifs de dragon était faite à l'usage exclusif d'un empereur.

Masakatsu bō-jutsu

Le fondateur de l’aïkido, Morihei Ueshiba, avait baptisé cette forme masakatsu bō-jutsu, parfois traduit par  bō-jutsu de la vraie victoire ou de la justice. Comme en aïkido, le travail ne s’effectue pas en force, mais le but est au contraire de trouver un niveau de détente et de rigueur dans le placement qui permet d’exécuter le kata de manière à la fois efficace et souple.

Épée du ciel et de la terre

L'épée Qiankun a été restaurée par le professeur Liu Wentao, le conservateur du Musée chinois d'art des armes anciennes et la sixième génération d'experts en forge. Le Musée chinois d'art des armes anciennes est la première institution professionnelle de recherche et de restauration d'armes anciennes en Chine.

Yu Chenghui

Yu Chenghui (1939 - 2015), parfois connu comme Yue Sing-wai, fut un acteur, un réalisateur de film d'action et un artiste martial chinois renommé.

Aériennes

Après une brillante carrière de chercheur à l'Université de Princeton, le Dr Lin a suivi sa passion et est devenu un photographe de paysage professionnel. À ce jour, le Dr Lin a exploré et photographié certains des endroits les plus divers et les plus reculés dans plus de 30 pays,

La vie secrète des couleurs

Transformer les nuances en émotions et les teintes en souvenirs profonds

Ouvertures

Les fenêtres chinoises peuvent être des structures en bois avec des treillis minutieusement façonnés à l'image de pétales, d'herbe ou d'arbres. Elles encadrent souvent la vue d'un jardin comme des décorations à travers lesquelles les plantes du jardin deviennent elles aussi un élément de décoration de la fenêtre. En d'autres termes, les fenêtres elles-mêmes sont faites pour être regardées. 

La porte de l’harmonie suprême

Moutonnement infini de toits jaunes scandé de murs pourpres se reflétant dans les douves, la Cité Interdite de Pékin, le plus grand ensemble palatial du monde, offre un spectacle unique, celui d'une ville d'une beauté à couper le souffle. Ce chef- d'oeuvre est un décor grandiose dont lai principale fonction est de mettre en scène i la grandeur de l'empereur – garant de l'harmonie du monde et de l'ordre universel – et de proclamer la vertu fondamentale du Yin et du Yang.

Des soirs, de l’étendue et du silence

Un film synthétise cette omniprésence de la lecture à l’image : Pierrot le fou (1965). Cette œuvre, un des six films conçus et réalisés dans la période « Anna Karina », porte à son point de perfection ce chassé-croisé entre lecture et cinéma. Peut-être d’abord parce que le film lui-même, avec sa succession de « chapitres » annoncés par la voix off de Jean-Paul Belmondo, mime la lecture d’un livre.

Lithophone de jade avec décoration de dragon

Ce 磬 qìng a été, selon son inscription, réalisée en 1761. Il appartenait à l'origine à un ensemble de lithophones  (磬 qìng)  qui faisaient partie des efforts de l'empereur Qing pour rendre la musique rituelle plus appropriée et orthodoxe par rapport à dynasties antérieures.

L’opéra de Pékin

L'opéra de Pékin est un mélange de théâtre et d'opéra aux couleurs chinoises. Les sonorités, les costumes, les acrobaties, le jeu des acteurs, tout est différent de notre opéra et pourtant si exceptionnel. Cet art traditionnel chinois issu de l'Opéra de l'Anhui et du Hubei est vite devenu au XIXème siècle l'opéra le plus apprécié à la cour impériale de Pékin. Représentatif des traditions et de la culture chinoise, l'Opéra de Pékin a même été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Aller à la barre d’outils