Surya Narayana

Cette représentation rare et fine de Surya, le dieu solaire, assis dans un orbe doré resplendissant combine ses caractéristiques avec celles de Vishnu ou Narayana. Comme Vishnu, Surya porte une plume de paon dans sa couronne et tient une conque et un chakra dans ses mains.

Mara étreignant la roue des réincarnations

Ce bas-relief de 8 mètres parmi les sculptures rupestres de Dazu représente Mara, le Seigneur de la mort et des désirs, étreignant la roue des réincarnations.
La grande roue des renaissances résume la doctrine bouddhiste du karma : un cycle sans fin de réincarnation dans des formes de vie supérieures ou inférieures selon ses actes passés. Dans cette sculpture, le démon Mara, personnifiant l’existence, tient la roue entre ses mâchoires et ses bras. La roue est soutenue par un fonctionnaire personnalisant la cupidité, un soldat, mal, un singe, la folie et une femme, la luxure. Six rayons émanent de la roue, signifiant que l’illumination, le but de toute pratique bouddhiste, permet au chercheur d’échapper au cycle éternel de la naissance et de la mort.

Portrait d’Hong Kong par Fan Ho

L’exposition de la galerie Blue Lotus présenta en 2019 un corpus d’œuvres du photographe Fan Ho, qui s’incarne dans le livre « Portrait of Hong Kong ». Pour celui-ci, le célèbre photographe et réalisateur Fan Ho a parcouru ses vastes archives de négatifs pour compiler une série de travaux qui n’avaient pas encore été publiés. En 2015, Fan Ho a sélectionné environ 500 anciens négatifs de ses propres archives qu’il a ensuite recadrées. Le flux d’images nous emmène dans un voyage d’ouest en est dans l’île de Hong Kong, en commençant par les boat people, en passant par la construction et la modernisation, de l’autre côté du port jusqu’à Kowloon.

Le grand livre d’images de toutes les choses

Intitulé 万物絵本大全図, Le Grand livre d’images de toutes les choses, cet ouvrage inédit réunit des illustrations aux sujets très variés qui pour certains ne se retrouvent pas ailleurs dans l’œuvre de Katsushika Hokusai (葛飾 北斎 1760-1849). L’artiste représente aussi bien des paysages et des phénomènes naturels que des animaux, des fleurs ou des figures mythologiques, historiques et littéraires. L’iconographie qu’il développe est principalement liée à l’histoire et la culture de la Chine ancienne et de l’Inde, mais également de l’Asie du Sud-Est et l’Asie centrale.

Le muguet

Autour d’un opulent bouquet de muguet, flotte un air bleu. Peinte au milieu des années 1970, Le Muguet est une toile particulièrement majestueuse où Chagall livre la synthèse des motifs les plus fondamentaux de son œuvre.

Huit vues sur les montagnes jaunes

Au XVIIe siècle, les peintres de l’Anhui ont commencé à exploiter les qualités particulières de l’album pour représenter les montagnes jaunes (黃山 huángshān), vue par vue, une feuille à la fois. Cet exemple, de l’artiste relativement peu connu Zheng Min, se classe parmi les meilleurs albums de Huangshan ; son originalité compositionnelle et son travail de pinceau subtil se déploient au fil d’un voyage en huit parties distinctes.

Yuan Yunfu

袁运甫 Yuán Yùnfǔ, professeur d’art de l’Université Tsinghua, est depuis longtemps reconnu comme une figure de proue de la scène des arts décoratifs en Chine et est l’un des pères fondateurs de l’art public contemporain chinois. Ses peintures mettent en lumière le talent de Yuan pour faire correspondre les couleurs.

Les temples des montagnes de Wudang

Inscrits depuis 1994 au patrimoine mondial de l’UNESCO, les premiers temples des montagnes de Wudang datent de la dynastie des Tang, mais la plupart des bâtiments fut construit comme un ensemble sous la dynastie Ming. Les édifices des montagnes de Wudang témoignent d’un art et de techniques architecturaux remarquables et représentent l’apogée de l’architecture et de l’art chinois sur une période de près d’un millénaire.

Le Maître de Nô

Le théâtre de nô, art traditionnel et sacré propre au Japon, demeure une énigme pour les Occidentaux malgré quelques traductions et représentations dont le mystère ne cesse de fasciner. Armen Godel nous fait vivre dans cet ouvrage sa rencontre avec un maître de nô qui le prend pour disciple. À sa suite, nous entrons dans les arcanes d’un art fabuleux où le légendaire se mêle à la magie, où le masque porte le sens de la destinée, où le verbe se confond avec le silence.

Aller à la barre d’outils