Mouvoir la conscience

Ces photographies représentent la forme longue du taijiquan de la famille Yang exécutée par Yang Chengfu. Ces images sont “le résultat” de mouvements intériorisés et conduis par l’esprit. Nous ne pouvons tout simplement pas les reproduire en les observant de l’extérieur. Nous devons étudier la théorie du taijiquan et l’appliquer en tant que principes dans notre pratique. Sinon, nous ne faisons qu’en copier la surface et notre pratique manquera de profondeur. Nous sommes la forme. Si vous figez d’abord l’externe et il vous sera très difficile d’aller vers l’interne.

Apprenez-le correctement du premier coup.
Le taijiquan est facile à apprendre, mais très difficile à corriger.

La pratique est une expérience quotidienne de l’esprit et du corps. Il n’y a jamais deux jours identiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Tiandi

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading