Share This Post

Lectures

Le tai chi chuan, une boxe pour les doux

La poussée de Cheng Man Ching

Un exercice idéal

De nombreux Chinois apprennent le tai chi chuan pour ses aspects bénéfiques pour la santé. C’est un exercice pour tous, jeunes ou vieux, hommes ou femmes. En raison de son accent total sur la relaxation, il est presque sans effort. Pour progresser, sa pratique demande plus de relaxation et plus de concentration. Les pugilistes avancés de tai chi apprennent à remplir leur «Champ de cinabre», l’endroit un peu en dessous du nombril, grâce à une respiration abdominale. Le professeur Chen dit que le “Champ de cinabre” est un réservoir de vigueur et de vitalité.

Pour celui qui recherche un exercice qui demande un minimum d’effort physique mais produit un effet maximum, le tai chi chuan est idéal. J’ai vu des hommes et des femmes dans la soixantaine entreprendre cette pratique avec d’excellents résultats. Après un certain temps, ils ont même réussi à effectuer des mouvements aussi difficiles que “le serpent glisse vers le bas”, qui demande de s’asseoir sur un pied en position accroupie tout en étirant l’autre jambe.

Tous les mouvements du tai chi chuan ont des noms descriptifs. Vous avez “Brossez la queue du moineau”, “Le coq d’or se tient sur une patte”, “Embrassez le tigre pour retourner à la montagne”, “La grue déploie ses ailes” et bien d’autres. L’ensemble de ces mouvements que Cheng Man-ching avais appris de Yang Chengfu comprenait 128 mouvements. Le professeur Cheng pensait que de nombreux mouvements répétitifs pouvaient être supprimés, il a donc passé des années à raccourcir l’ensemble à 37 mouvements. Sa version simplifiée prend moins de 10 minutes. Exécuter les mouvements le matin et avant d’aller au lit est plus que suffisant pour garder la forme et une bonne santé.

Share This Post

Professeur de qi gong et de tai chi chuan, créateur de l'école Nuage~Pluie
%d blogueurs aiment cette page :